Étapes de développement

Après une recherche fondamentale et des travaux préliminaires, le Pour-cent culturel Migros a développé un programme appelé conTAKT-musée.ch en novembre 2018. Des représentant-es de toutes les parties prenantes ont pris part au processus de développement lors de trois ateliers participatifs: les musées, les résident-es, les spécialistes des domaines de l’intégration et de la culture et les réfugié-es.

Il s’agit d’élaborer ensemble une prestation dont le rayonnement serait national. Vous trouverez les projets pionniers actuels ici.

Situation actuelle et prochaines étapes

  • Positionnement personnel, développement de projets pilotes dans les musées partenaires ainsi que promotion et soutien de conTAKT-musée.ch en fonction des besoins
  • Entretien du réseau et approche d’autres institutions partenaires
  • Développer de documents pour la boîte à outils
  • Développer une stratégie de communication pour s’adresser aux réfugié-es

Octobre 2019

Les résultats de l’élaboration du programme 2018-2019 (allemand) sont disponibles. Le nouveau site internet conTAKT-musée.ch est mis en ligne.

Juin 2019

Le programme est progressivement mis en œuvre à partir de juin 2019. Les résultats du processus d’élaboration du programme y sont intégrés.

Mai 2019

Lors de l’atelier III du 28 mai 2019, près de 25 réfugié-es et cinq spécialistes du domaine de l’intégration et de l’asile échangent leurs souhaits et leurs exigences concernant le programme.

Avril 2019

Lors de l’atelier II du 1er avril 2019, des médiatrices et médiateurs des musées sélectionnés se réunissent pour développer le programme.

Novembre 2018

Le 26 novembre 2018, une centaine de personnes se rencontrent lors de l’atelier I. Des médiatrices et médiateurs artistiques, des représentant-es de fondations, des réfugié-es et des spécialistes du domaine de l’intégration et de l’asile échangent des idées et esquissent les possibilités et les limites des concepts envisageables. Le processus est participatif et co-créatif dès le début.

2016-2017

Pendant cette période, diverses recherches sur la manière de toucher les différentes communautés de réfugié-es sont menées. Le chef de file est un réfugié éthiopien prénommé «Haile» qui a de bons contacts avec les principales communautés de réfugié-es. Les résultats de cette recherche constituent l’une des plus importantes bases de la stratégie de communication.

2016-2017

Les connaissances sont systématiquement valorisées au moyen d’études de situation et des besoins, de projets de recherche et de projets pilotes. L’idée est développée pour toute la Suisse.

2015

Suite à la crise des réfugié-es, l’idée de mettre en place dans les musées un programme à l’intention des réfugié-es favorisant les rencontres et le soutien linguistique émerge. Des programmes similaires connaissent un grand succès à Berlin ou à Londres. Des rencontres ont eu lieu, des préjugés et des barrières linguistiques ont été éliminés. Toutes ces conditions préalables sont nécessaires à la création de nouvelles formes de coexistence dans une société postmigratoire.